Ce que nous voulons faire

Ce que nous voulons faire

Faire de Romainville le poumon vert de l'est parisien

Végétaliser tous les espaces disponibles avec des espèces locales et comestibles.

Recréer et reverdir les espaces publics.

Réaliser des axes verts avec circulation pacifiée et priorité aux piétons, en commençant par l’espace entre les deux futures stations de métro Carnot – Gainsbourg et l’axe Bas-Pays – Plateau.

Reprendre en main l’entretien, la surveillance et l’animation des parcs.

Sanctuariser et valoriser la biodiversité des 20 hectares restants de la Forêt de la Corniche des Forts.

Protéger les arbres en pleine terre.

Réaliser des jardins pédagogiques dans chaque école, accessibles aux familles le week-end.

Garantir l'équité territoriale et une vie démocratique apaisée

Créer des permanences « Mairie » au Bas-Pays et aux 3 Communes.

Créer des « comptoirs » dans tous les quartiers pour décentraliser l’action communale : médiathèque, maison des parents, vie associative.

Désigner un élu référent pour chaque quartier.

Décentraliser dans chaque quartier par rotation les conseils municipaux.

Créer un Observatoire Citoyen des Engagements municipaux.

Permettre la participation de tous les habitants y compris les étrangers non communautaires aux instances de concertation et de décisions locales.

Plan éducatif global pour les 0-25 ans

Assises de la Jeunesse pour envisager tous les sujets éducatifs dans le temps scolaire et périscolaire – de la petite enfance à l’accès au premier emploi – afin qu’il n’y ait plus de rupture entre les âges.

Cursus scolaire : il faut certes réclamer, auprès de la région, la construction d’un lycée d’enseignement général mais il faut agir dès aujourd’hui pour renforcer l’attractivité de nos deux collèges et rénover la carte des formations proposée par le Lycée Liberté.

Rythmes scolaires : débat public dans chaque école. Mise au vote de 2 scénarios pertinents et acceptables à l’occasion des élections des représentants des parents d’élèves en octobre 2020 pour une application à la rentrée 2021.

Créer un centre de loisirs « horaires décalés » pour faciliter la vie des familles monoparentales confrontées à deshoraires de travail atypiques.

Rendre la ville sûre et sereine, au quotidien

Créer une Maison de la Tranquillité et du Civisme qui regroupera en un seul lieu tous les acteurs de la prévention et de la sécurité : police municipale du quotidien avec des missions clarifiées, brigade cynophile pour lutter contre le trafic de drogue en coordination avec la police Nationale, actions de sensibilisation, de médiation, d’écoute et d’orientation des victimes.

Mettre en place une équipe commune d’éducateurs de rue avec la ville des Lilas.

Sécuriser les traversées des enfants de toutes les écoles.

S'engager pour l'emploi

Aller au-devant des demandeurs d’emploi et des entreprises. Créer un dispositif de parrainage pour favoriser l’accès aux réseaux professionnels et engager des solidarités entre les habitants et les générations.

Développer les parcours d’insertion autour des métiers de la transition écologique : création de l’Agence municipale de la transition écologique et solidaire.

Candidater à l’expérimentation Territoire Zéro Chômeur de longue durée : à l’échelle de la Ville, sans surcoût, proposer à tout chômeur de longue durée qui le souhaite, un emploi à durée indéterminée et à temps choisi, en développant des activités utiles et non concurrentes des emplois existants.

Favoriser la mise en réseau des professionnels romainvillois du secteur culturel pour développer une filière porteuse d’emplois et actrice du quotidien de la ville.

Soutenir la vie associative, pour une ville vivante et créative

L’ensemble des bâtiments communaux, dans tous les quartiers, doivent devenir les Maisons des Associations.

Mettre en place une plateforme digitale de réservation après audit de l’utilisation des bâtiments communaux et identification des tous les espaces temps disponibles.

Accès facilité, équitable et transparent aux prêts de matériels et aux subventions.

Créer un service de la vie associative agissant en soutien des associations : domiciliation, appui au cadrage des projets, recherche et activation de financements, mutualisation des moyens et des compétences.

Inscrire les clubs sportifs dans un développement pérenne en intégrant des objectifs en matière de mixité, d’accessibilitéaux personnes handicapées et de lien intergénérationnel.

Lancer « Culture en bus » : bus mis à disposition pour des sorties familiales imaginées et animées par les associationsculturelles volontaires un dimanche par mois.

L'urbanisme au service des habitants !

Moratoire sur les projets en cours d’instruction : iI ne s’agit pas de dire non à tous les projets, mais de les repenser avec les citoyens à l’aune du défi climatique et social.

Définir un plan d’action concerté pour mettre en cohérence les espaces publics, réhabiliter le patrimoine et développer un vrai volet environnemental dans les autorisations d’urbanisme : augmentation du taux de pleine terre, éco matériaux, rénovation énergétique.

Organiser des réunions pied d’immeubles chaque trimestre avec les élus et le service urbanisme pour une concertation active à l’écoute de chacun.

Solidarités et ``bien vieillir`` à Romainville

Rationaliser l’usage du parc de véhicules de la ville pour multiplier par 4 le service Libellule : véhicule municipal de transport adapté aux Romainvillois à mobilité réduite pour effectuer des déplacements ponctuels de proximité (santé, loisirs, culture).

Lutter contre l’isolement des personnes âgées et favoriser leur sociabilité en s’inspirant de l’expérience « Paris en compagnie » : service gratuit animé par des citoyens engagés.

S’appuyer sur l’expérience et la disponibilité de nos aînés pour la réussite éducative en lien avec les associations et les services municipaux engagés.

Mobilité douce, la priorité

Passer toute la ville en Zone 30 km/h pour réduire les accidents et la pollution.

Créer 3 stations-service vélo.

Mettre en place une Navette électrique dotée d’un système d’accroche vélos pour relier les habitants du Bas-Pays, du Plateau et des Trois Communes.

Redonner de la place sur les trottoirs pour les piétons et les poussettes.

Sécuriser 100% des voies de circulation pour les cyclistes.

Le bien vivre alimentaire comme défi

Repenser totalement les repas dans les cantines scolaires : allongement du temps à table, réaménagement des réfectoires, qualité des produits, repositionnement du cahier des charges et mise en place d’un plan de sortie du Siresco.

Implanter 3 cantines populaires à travers la ville : le midi accueil des employés communaux, retraités et familles / le soir et week-end mise à disposition pour les associations et les fêtes familiales.

Développer massivement les « jardins familiaux » en pleine terre et en bac, dans tous les quartiers.

Une vie commerçante et entrepreneuriale

Développer le commerce indépendant et l’artisanat par la création d’une Foncière commerciale Citoyenne.

Mettre en place un dispositif de Testeurs de commerce de proximité en priorisant le Bas-Pays et le quartier des Trois Communes.

Réserver des locaux d’activité pour les entreprises et les travailleurs indépendants en favorisant l’implantation de tiers-lieux.

Exigence : Propreté, Priorité : réduction des déchets

Municipaliser le service de propreté de la voirie pour que la ville redevienne pleinement actrice et responsable du cadre de vie des habitants et de la prévention des incivilités.

Créer des Caniparcs.

Sensibiliser les élèves, les familles, les commerçants, les entreprises à la collecte sélective et mettre en place un plan d’action « Zéro Déchet ».

Vigilance sur l’avenir du Centre de traitement des déchets du Syctom et sur les questions de pollution en lien avec les associations, les riverains et les habitants.

Faire de Romainville le poumon vert de l'est parisien
Redonner le pouvoir aux citoyens romainvillois
Faire de Romainville une ville vivante et solidaire
Faire de Romainville une ville sure et sereine au quotidien