Francois Dechy

Lancement de la liste citoyenne – François DECHY

Bonjour à toutes et à tous,

Quelques mots pour vous dire le bonheur de nous voir aussi nombreux aujourd’hui. Aussi nombreux et rassemblés pour faire ensemble de la politique

Autrement !

Faire autrement, c’est ce qui nous anime depuis le début de l’aventure. Face à la crise climatique, à la crise sociale, à la crise démocratique, nous sommes convaincus que la solution, la capacité à porter concrètement la transformation de notre modèle, viendra des territoires et des citoyens. Le pouvoir d’agir commence à l’échelle municipale.

Nous ne sommes pas contre les partis politiques. Ils comptent parmi les corps intermédiaires indispensables à notre démocratie. Mais plus personne aujourd’hui ne croit que les partis seuls, les partis uniquement, les partis d’abord, sont la solution. Pas plus que nous croyons que la solution viendra d’une seule femme ou d’un seul homme providentiel, fusse-t-il couvert d’étiquettes partisanes.

L’heure est à la rencontre, au débat, au partage de nos espérances et de nos idées.

L’heure à la l’organisation et à la mobilisation collective pour construire un futur désirable pour notre ville et au-delà pour notre territoire, à l’échelle d’Est Ensemble, à l’échelle du Grand Paris. C’est tout le sens des initiatives qui ont été portées par Romainville Débat et Romainville Respire au cours des 6 derniers mois.

Ce futur doit se préparer et s’incarner dans un projet qui apporte des solutions concrètes aux tracasseries du quotidien, aux besoins de tous les habitants. Des solutions crédibles, applicables, viables pour les habitants qui s’inscrivent dans une logique globale de transition écologique, sociale et démocratique.

Ce projet pour Romainville sera la feuille de route des élus que nous nous choisiront mais sa mise en œuvre devra nécessairement reposer sur de la concertation en continue avec les citoyens et sur de nouvelles alliances entre la collectivité et les tous les acteurs de société civile qui sont prêts à s’engager pour Romainville et pour les Romainvillois. C’est notre objectif, passer de la verticalité à l’horizontalité.

Sommes-nous de gauche ? La question nous est souvent posée.

Sans nous laisser le temps de répondre, les militants des partis de gauche nous dénie cette caractéristique, faute d’étiquette partisane sur nos tracts, et les militants des partis de centre droit nous explique que le clivage droite-gauche n’a plus aucun sens !

Je profite donc de cette tribune pour prendre le temps de répondre à cette question importante et apporter la clarté que les électeurs sont en droit d’attendre.

Quand nous avons lancé Romainville Respire, nous avons délibérément choisi de ne pas commencer par désigner une tête de liste. Nous avons d’abord posé le cadre de nos valeurs avant d’engager un processus collectif de diagnostic partagé et de construction d’un projet.

Le cadre de nos valeurs, c’est l’appel de Romainville Respire. Cette appel dit clairement que nous sommes ancrés à gauche. Nous avons choisi de poser cette notion parce que nous estimons que, face aux défis de notre temps, il est dangereux de laisser s’installer un clivage unique entre une espèce de progressisme libéral et le nationalisme nauséabond.

Car si ce clivage devient exclusif, l’alternance qui viendra tôt ou tard à l’échelle nationale sera mortifère.

Nous souhaitons participer à notre humble échelle à la construction d’un chemin alternatif fondé sur nos convictions écologistes, sociales, féministes et démocratiques. Et, je l’ai déjà dit, nous avons la conviction que cette alternative partira des citoyens et des territoires.

Notre ancrage à gauche est donc sincère.

Notre volonté de créer les conditions d’un large rassemblement de tous les citoyens qui partagent notre volonté de faire Autrement à Romainville l’est tout autant.

C’est pourquoi nous avons si facilement converger avec Romainville Débat. Je veux saluer ici Hakim, Samira, Kevin et toute l’équipe de Romainville Débat et les remercier d’avoir porté si haut les valeurs de l’éducation populaire en offrant à tous les romainvillois un cadre de respiration démocratique, un cadre permettant de se réapproprier le pouvoir de penser leur ville.

Nos engagements, nos valeurs se traduiront concrètement dans notre projet. Nous voulons rassembler largement sur la base de ce programme qui s’imposera à tous nos candidats.

Nous savons aussi que l’élection municipale participent aussi à l’orientation de collectivités où le clivage droite / gauche sera plus prégnant. Je veux parler d’Est Ensemble et du grand paris. Je veux vous assurer ici que nos représentants seront toujours du côté de la justice sociale et climatique, du côté de la défense de l’environnement et des biens communs, comme l’eau par exemple qui mérite une régie publique.

Partager le pouvoir, partager les richesses, préserver l’environnement, transformer les problèmes en solutions

en mobilisant autant la municipalité que les citoyens et tous les acteurs de la société civile, sortir des logiques de compétition imposé par un système économique et politique à bout de souffle pour passer à la coopération, voilà sûrement la meilleure manière de vous dire où nous nous positionnons sur l’échiquier politique.

Ces valeurs sont aussi celles de l’économie sociale et solidaire

qui vous le savez peut-être, est au cœur de mes engagements à Romainville depuis presque 7 ans.

Mon travail depuis 2013, c’est de développer un groupe d’entreprises d’insertion

dont le siège est situé au cœur de la cité Marcel Cachin. A travers nos différentes activités de restauration anti-gaspi, de traiteur locavore et développement de tiers lieux, nous faisons de la transition alimentaire un levier d’inclusion professionnelle et de de développement territorial. Nous comptons une centaine de salariés, dont la moitié en parcours d’insertion. Un parcours d’insertion c’est un contrat de travail à temps plein couplé à un accompagnement social et professionnel qui permet, 3 fois sur 4, de retrouver un emploi durable, dans une entreprise classique.

Baluchon s’est créé à Romainville et essaime maintenant ailleurs en Ile de France et ouvre ses premières antennes en régions à Lille et à Nantes dans les tous prochains mois.

Je ne retire aucune fierté personnelle de cette belle aventure.

Ma fierté, c’est la dynamique collective qui a porté ce développement.

Ma fierté, c’est de démontrer au quotidien qu’une entreprise peut construire des relations équitables avec ses paysans fournisseurs, permettre à des personnes exclues de se réapproprier leur destin économique et social, et demeurer viable économiquement.

Ma fierté c’est de démontrer ensemble que face à un système capitaliste à bout de souffle, il est possible de faire de l’économie AUTREMENT :

limitation des écarts de salaires de 1 à 3, 0 dividende versé aux actionnaires et réinvestissement de l’intégralité de nos bénéfices dans le développement de l’impact social du projet.

Ma fierté, enfin, c’est de pouvoir compter sur une magnifique équipe de salariés et d’administrateurs bénévoles qui me permettront de quitter la conscience tranquille la présidence de Baluchon si je suis élu à Romainville.

Cette expérience, je souhaite la mettre au service de Romainville. C’est aussi cela l’horizontalité que nous appelons de nos vœux : catalyser toutes les énergies positives, favoriser les initiatives des citoyens, des associations, des commerçants, des entreprises. Pour répondre aux besoins des romainvilloises et des romainvillois, nos futurs élus devront être pleinement mobilisés, avec sérieux, avec compétences, avec humilités,mais ils devront aussi créer les conditions favorables à l’engagement de tous, pour tous.

Nous avons décidé ensemble que notre programme devra répondre à 6 exigences transversales : transition écologique, justice sociale, impact pour la jeunesse, égalité femme-homme et prévention de toute forme de discrimination, démocratie participative, et cohérence budgétaire.

Belles paroles ? Mots creux en dessous desquels il est facile de s’abriter ?

Ces 6 valeurs sont un cadre. A nous de leur donner du sens, à nous leur donner une réalité concrète et perceptible par les citoyens. C’est tout le travail que nous menons ensemble depuis 6 mois. Sur la base des multiples contributions des groupes de travail et des contributions en ligne, nous ouvrons une nouvelle étape. Celle de la formalisation d’un ensemble de propositions claires et applicables. Cet ensemble de propositions constitueront le projet de mandature. Il sera discuté et ratifier en assemblée générale, et nous irons, après les fêtes, à la rencontre des Romainvillois pour partager nos propositions, les discuter, les enrichir et les ajuster.

Aujourd’hui, je souhaite simplement partager avec vous les grandes lignes directrices que nous traçons.

1ère exigence transversale :
la jeunesse :

Hakim a d’ores et déjà partagé avec vous nos convictions et notre engagement à mettre la réussite éducative et l’épanouissement des jeunes Romainvillois au cœur de nos priorités.

Je veux simplement souligner ici la chance de pouvoir compter sur l’expérience d’Hakim et sur l’engagement de nombreux parents d’élèves qui se sont fortement mobilisés dans nos groupes de travail pour construire des propositions fortes, concertées et innovantes.

2ème exigence transversale :
Transition Ecologique :

Julie a tout dit ! Ils sont rares les militants écologistes à savoir articuler l’écologie des combats et l’écologie des solutions. Merci pour tout ça Julie.

Le défi écologique est aussi fondamental que transversal. Il touche à notre cadre de vie, à notre santé, à notre mobilité, à nos logements et à nos bâtiments publics, à notre alimentation, à nos déchets. Il s’impose à nous et doit être pris en compte dans toutes les politiques municipales.

Le défi écologique est aussi une formidable opportunité pour faire Autrement la ville. En cela, les modèles de ville en transition, comme Grande Synthe ou Loos en Gohelle, sont de belles sources d’inspiration.

Vous pourrez compter sur nous pour favoriser le développement des éco-activités créatrices d’emplois, d’inclusion professionnelle et de lieu social par la transition écologique. Les idées sont nombreuses : végétalisation, accompagnement l’auto-réhabilitation de logements pour gagner en performance énergétique, sensibilisation à la bio-diversité, atelier d’entretien et de réparation de vélo, sans oublier toutes les initiatives liées au réemploi et à l’économie circulaire.

Miser sur la transition écologique pour développer de nouveaux supports d’insertion professionnelle, c’est redire notre conviction que Transition écologique et Justice sociale sont indissociables.

3ème exigence transversale :
La justice sociale

La justice sociale à l’échelle municipale, c’est aussi et nécessairement, orienter les politiques publiques vers les plus fragiles. Cette exigence vaut pour les dispositifs d’action sociale pilotée par la ville mais aussi et tout autant sur les questions de la sécurité, de l’éducation, de la culture, du logement, de la santé, des services à la personne.

Toutes ces politiques publiques ne dépendent pas exclusivement des prérogatives de la ville.

Mais être ambitieux et volontariste pour la qualité du service public municipal est certainement le meilleur moyen d’être en bonne posture dans la coopération avec les autres échelons de collectivités territoriales. C’est aussi l’assurance de pouvoir être pleinement exigeant vis-à-vis de l’Etat qui a encore tant à faire pour garantir l’égalité républicaine en Seine-Saint-Denis, notamment en matière d’éducation, de culture et de sécurité.

L’accompagnement des plus fragiles doit faire l’objet de politiques publiques ambitieuses mais il est aussi l’affaire de tous les citoyens. De nombreuses associatives vont vivre la solidarité et l’entraide au quotidien à Romainville. La ville doit les soutenir et les accompagner pour qu’elles puissent s’amplifier.

4ème exigence transversale :
la démocratie participative.

Vous l’avez compris, la participation citoyenne est au cœur de notre campagne.

Mais le débat, la concertation, l’association des habitants à toutes les décisions qui les concernent doit s’inscrire dans la durée. L’avenir de Romainville, ses grands projets, ne doit pas se discuter une fois tous les 6 ans.

Kevin l’a dit tout à l’heure, la démocratie commence par le réel partage du pouvoir au sein de la majorité municipale et par le respect de l’opposition qui doit avoir tous les moyens pour exercer son rôle essentiel de contre-pouvoir. C’est la première garantie du bon fonctionnement de la démocratie représentative.

Mais la démocratie représentative doit s’enrichir d’une démocratie continue, une démocratie de plain-pied où les habitants sont en première ligne pour partager leur expertise d’usage et contrôler l’action de leurs élus.

Aujourd’hui à Romainville, la concertation et la participation des habitants est organisée sur une logique territoriale, avec les conseils citoyens. Demain, nous souhaitons mettre en place des conseils citoyens thématiques sur les grands sujets qui animent notre ville comme l’éducation et la jeunesse, la vie associative, l’urbanisme, la transparence de la vie publique.

Nous nous inspirerons des méthodes testées avec succès par d’autres villes engagées dans de longue date dans la transformation de leurs processus de décision, à l’instar de la ville alsacienne de Kingersheim. Je citerai ici, pour conclure cette partie, le titre du livre du Maire de Kingersheim, Jo Spiegel : « Nous avons décidé… DE DECIDER ENSEMBLE ».

5ème exigence transversale,
l’égalité femme/homme et la prévention de toute forme de discriminations.

Une ville en transition est une ville féministe !

L’aménagement d’une ville, son urbanisme, ses transports, ses politiques sociales, ses politiques éducatives, ne sont pas neutres !

L’égalité et la mixité seront au cœur de nos décisions, avec une politique volontariste suivie par des indicateurs pertinents.

Cet engagement passe d’abord par des services publics forts et innovants pour permettre aux femmes de s’émanciper des charges familiales. Il touche également la question de l’usage des espaces publics et des équipements municipaux, les salles de sports par exemple. Il concerne enfin l’éducation, toujours l’éducation, en commençant par les garçons !

Notre 6ème exigence transversale

est plus technocratique mais elle est fondamentale pour la crédibilité et la faisabilité de notre projet.

Il s’agit de la cohérence budgétaire.

Il ne faut pas se mentir. Les documents budgétaires de la commune accessibles aux citoyens ne permettent pas d’avoir une idée très précise des engagements et des marges de manœuvre budgétaires pour les 6 années à venir.

Il y aura d’abord un audit. Un audit mené sous le contrôle d’un comité de pilotage où les élus de majorité seront … minoritaires ! Ce comité sera composé pour moitié de citoyens tirés au sort parmi les volontaires et pour moitié d’élus municipaux, de la majorité et de l’opposition, à parité.

Cet audit analysera la situation financière de la commune. Il portera également sur une évaluation prospective des besoins sociaux et éducatifs au regard de l’évolution de la population.

Les résultats de cet audit seront publics et les préconisations du comité de pilotage devront être ratifiés et appliqués par notre majorité.

Quoiqu’il en soit, nous savons que le poids des dépenses contraintes dans le budget municipal est très important. Il y aura des choix politiques selon les priorités que nous avons partagés avec vous aujourd’hui. Ces choix seront explicités concrètement et simplement dans notre programme.

Je veux dire aussi que nous porterons une attention particulière quartiers des Bas Pays et des 3 Communes où les habitants ne doivent plus se sentir relégués.

Cela passera notamment par l’impulsion de nouvelles solutions de mobilités, le renforcement des services publics de proximité et par un accompagnement dédié à l’installation de commerces et d’espaces de convivialité.

Romainville des Bas Pays, Romainville des 3 communes, Romainville des grands champs et Romainville du centre ville, Romainville des Romainvillois de toujours et Romainville des nouveaux Romainvillois, depuis 6 mois, nous prenons plaisir à nous rencontrer, à fabriquer ensemble un avenir commun.

Recoudre la ville, tisser des liens, inventer de nouvelles solidarités, c’est notre horizon.

Et notre chemin sera pragmatique, concret et applicable. Pour que notre ville entre authentiquement et résolument en transition.

Je mesure l’honneur et la responsabilité de compter parmi les 3 têtes listes désignées par notre collectif citoyen. Vous pouvez compter sur mon engagement total dans l’aventure collective que nous ouvrons aujourd’hui.

Vive Romainville AUTREMENT !

Je vous remercie.

 

François Dechy
15 décembre 2019