Photos de campagne - Autrement Romainville

Pourquoi ?

Depuis 6 mois, des habitants se sont rencontrés pour parler de ce qui allait bien comme de ce qui allait mal, ici, à Romainville.
Certains se connaissaient, d’autres ne se connaissaient pas. Nous ne nous sommes pas rencontrés toutes et tous en même temps, mais petit à petit. Il y a eu entre nous des étonnements, des découvertes, des rapprochements.

nous avons surtout parlé de ce qui devrait aller mieux, de ce qui pourrait aller mieux ici, à romainville. de la façon de corriger les choses, de les améliorer, de les rendre meilleures.

Romainville est une commune complexe, séparée géographiquement, socialement, culturellement. Il y a des quartiers, des îlots, des cités. Nous sommes nés ici, nous sommes arrivés il y a 20 ans, il y a 3 ans, nous nous sommes impliqués. Il y a aussi de nombreux futurs habitants que nous ne connaissons pas encore. Ce n’est pas toujours facile, mais ce n’est pas un défaut : c’est une richesse, une chance.

nous avons travaillé, nous avons débattu. Nous avons réfléchi à différents sujets, les sujets importants, par petits et grands groupes, par ateliers, par réunions publiques.

Nous nous sommes donnés un cadre : la transition écologique, la justice sociale, la démocratie participa- tive, l’attention à la jeunesse, l’égalité femme-homme, la cohérence budgétaire.

Nous ne voulons pas nous cacher derrière ces mots souvent entendus. Nous voulons leur donner un contenu. Concret, immédiat, praticable, utile, compréhensible.

NOS PROPOSITIONS SONT APPLICABLES, DÈS MAINTENANT ENVISAGEABLES, DÈS MAINTENANT OUVERTES À LA DISCUSSION.

Ce que nous avons appris par l’écologie, le féminisme et la solidarité : c’est que changer le monde, ça commence à la maison, ça commence au coin de la rue, ça commence par ses voisins.

Et ça continue par l’action collective, politique.

Pour que ces propositions deviennent réalité, nous avons pris la décision de les défendre aux prochaines élections municipales, en formant une liste. Il y aura une campagne. Cela nous donnera le temps de les présenter, tout en continuant à y travailler avec celles et ceux qui le voudront. C’est à cela qu’une campagne doit servir.

Les listes se constituent trop souvent sur des jeux d’appareils dits politiques et derrière un candidat auto-désigné.

Nous, on fait à l’inverse. D’abord on travaille, on imagine Romainville en mieux, ensuite on fera la liste. Et on lui donne, dès à présent, non pas une tête, mais trois visages.

DÉJÀ, NOUS FAISONS AUTREMENT.

Romainville,le 15 décembre 2019